Comme un instrument de bois - maison MODU par mfa - mélaine ferré architecture | homify
mfa – mélaine ferré architecture

mfa – mélaine ferré architecture

mfa – mélaine ferré architecture
mfa - mélaine ferré architecture
Le numéro est incorrect. Merci de vérifier le code du pays, préfixe et numéro de téléphone.
En cliquant sur 'Envoyer', je confirme que j'ai lu le Politique de confidentialité et j'accepte que mes informations précédentes soient traitées pour répondre à ma demande.
Note : Vous pouvez révoquer votre consentement en envoyant un e-mail à privacy@homify.com
Envoyé!
L'expert vous répondra au plus vite possible!

Comme un instrument de bois – maison MODU

Le projet MODU intègre de manière pragmatique dans chacun de ses choix une réponse à trois impératifs : la réglementation de la ZAC dans laquelle le projet se situe, le budget de Monsieur D. et Madame M., et leur souhait de construire un bâtiment durable.

L’attention au contexte et la disposition de la maison sur sa parcelle sont primordiaux. La maison est un volume compact séparant la parcelle en deux. L’implantation, au plus proche de l’accès, limite le remblaiement du terrain. En effet, le terrain est en pente vers le sud et la dalle du rez-de-chaussée doit être à niveau avec la voirie. Elle se plie ensuite pour que le séjour soit ouvert à la fois vers le Sud et le paysage. Un léger surplomb du R+1 protège la baie vitrée du séjour. L’organisation intérieure du logement est un parti pris : toutes les pièces « servies » vers le Sud tandis que les espaces « servants » se retrouvent vers le Nord.

Le matériau structurel choisi est le panneau de bois massif contrecollé (murs et planchers): naturellement isolants, sans pont thermique, d’une parfaite étanchéité à l’air, avec une régulation hygrométrique gérée, et une inertie moyenne. C’est le seul système constructif à créer une vraie boite étanche permettant d’atteindre des niveaux équivalent au passif. De plus, le bilan carbone du bois est positif car il permet de stocker du CO2.

L’isolation extérieure de 20 cm d’épaisseur et le choix du double vitrage avec lame d’argon assurent un niveau de performance thermique élevé. Afin d’éviter toute déperdition thermique, une VMC en double flux récupère les calories de l’air vicié sortant, et le chauffage est assuré par un poêle.

Caractéristiques techniques : panneaux bois massifs Stora Enso (apparents à l'intérieur), bardage claire-voie douglas, menuiseries mixte bois-alu, couverture membrane, isolation extérieure laine minérale, revêtement rdc résine, rangements en panneaux contreplaqués filmés, poêle à pellet 4 kW, chauffe-eau PAC, VMC double flux

Entreprises : gros œuvre : Boisseau, panneaux bois massifs et menuiseries extérieures : Arbodomia, bardage : Tripoteaud, couverture : ACG Gicqueau, plaquiste : Coulaud, menuiserie intérieure : Arcobois, sol : Matisse, plomberie : Paul Clavier, électricité : Barreau

BE thermique: Pouget & Adéothermie

Crédit photo : François Dantart

Admin-Area