Une scène sur l'eau, entre berges et industries par A.L | homify
A.L

A.L

A.L
A.L
Le numéro est incorrect. Merci de vérifier le code du pays, préfixe et numéro de téléphone.
En cliquant sur 'Envoyer', je confirme que j'ai lu le Politique de confidentialité et j'accepte que mes informations précédentes soient traitées pour répondre à ma demande.
Note : Vous pouvez révoquer votre consentement en envoyant un e-mail à privacy@homify.com
Envoyé!
L'expert vous répondra au plus vite possible!

Une scène sur l'eau, entre berges et industries

NB: les images sont a placer selon l'ordre, elles sont indiquées en capitales et entre parenthèses.

Ce projet a été imaginé à l’occasion du diplôme de fin d’étude de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Belleville, au sein du studio supervisé par Béatrice Mariolle et Phillipe Villien. En collaboration avec les Ateliers de Créations Urbaines, l’Atelier International du Grand Paris et l’Epamsa (Etablissement Public chargé du développement territorial de la région Seine Aval), il a été question d’imaginer un projet a grande échelle favorisant le développement et l’attractivité dans la région des Yvelines et plus particulièrement autour du bassin de la Seine. Le point d'entrée du projet fut celui d’un programme axé autour de la culture, et plus précisément, autour du thème de la musique, déclinée au fil de l’eau. Il s’agit par ce biais de favoriser un nouveau rapport des habitants au fleuve, par la création d'un programme mobile et flottant, relié a plusieurs points d’accroches fixes disséminées le long des promenades pédestres de l’axe de la Seine, à la rencontre des territoires diversifiés de la région. Il s’agit de jouer de la temporalité plurielle d’un lieu en imaginant un projet favorisant la création musicale au quotidien et permettant la mise en place de concert sur l’eau de manière occasionnelle.

( VUE 3D)

Les recherches de site sont orientées vers les zones industrielles, la région des Yvelines possédant un parc industriel sur Seine conséquent, et a fortiori, une forte emprise sur berge. Le choix de ces sites possède plusieurs avantages de mutualisation:

-il s’agit d’imaginer une mutualisation des usages sur les promenades attenantes aux industries

-il s’agit de plus, de pouvoir profiter de la mutualisation des zones de stationnement des industries dès leur fermeture afin de jouer de la temporalité de ces zones

En outre, il s’agit de traiter de la question de l'eau, ces programmes s’inscrivant en zone inondable, et de mettre en exergue la poétique du lieu en imaginant 3 niveaux de projet. 1- un programme flottant et mobile, profitant de la mobilité et de la fluidité de l’eau 2- un niveau intermédiaire et paysager sur terre permettant d’accueillir les eaux en cas de crue 3- enfin, un programme protégé et isolé, en surplomb.

(EVOLUTION SCHEMA)

Le projet est développé ici aux abords de la zone industrielle EADS ASTRIUM des Mureaux. Il s'agit d’une zone en pleine expansion depuis la création du pole ARIANE 6 a l’est et de l'implantation de deux nouveaux bâtiments de recherche à l’ouest. De récents travaux datant de 2005 et 2012 ont permis aux habitants des Mureaux de retrouver l’usage de la promenade sur berges, faisant face aux industries reliant la zone de loisirs de Verneuil au centre ville des Mureaux. Ce programme s’inscrit dans la continuité de cet effort. Il s’agit d’imaginer une halte musicale sur cette situation d’enclave entre eau et usine, longue de 2 kilomètres.

(IMPLANTATION SITE)

Pour figurer la mutualisation et la pluralité du programme, 3 niveaux de hauteur du projet permettent d’opérer une gradation de l’intimité selon les différentes activités proposées. Il s’agit également de permettre une certaine rythmique dans la variation des niveaux de hauteurs des pavillons dans la pente.

(REPARTITION DU PROGRAMME)

(COUPE)

Les activités publiques sont disposées au premier plan depuis le chemin de hallage, elles regroupent une cafétéria et une audiothèque . Un deuxième niveau surélevé regroupe les pavillons réservés à la musique (studios, salles de répétitions, lounges). Enfin, des salles de réunion et de conférence, destinées plus particulièrement aux usagers de l'usine sont disposées au niveau le plus haut et directement accessibles depuis la parcelle.

(PLAN MASSE)

Sur le talus, un intervention minimale de déblais et remblais a été pensée afin d’accueillir un système de gradins. Des bandes de corten viennent épouser la topographie en créant tour a tour des emmarchements ou des niveaux d’assises et dessinent un tracé linéaire soulignant la pente. De plus, des caissons disposés au centre permettent d’encastrer des assises et ainsi moduler la quantité de gradins entre quotidien et évènement.

(MODULES ET GRADINS)

La matérialité des pavillons est dominée par deux matériaux majeurs: 1° Le métal, permettant la réverbération du son autant depuis les espaces intérieurs eux même grâce a l’inclinaison de la toiture des pavillons ou encore celle de la scène de spectacle en cas de concerts. 2° Le liège, permettant l’isolation acoustique et flottant.

(ACOUSTIQUE)

Un travail de façade a également été pensé, en différenciant les pavillons selon leur niveaux d'intimité, en créant des modules à la transparence totale, permettant un jeu de regard entre les coté Nord et Sud du projet. Des pavillons opaques permettent une isolation acoustique et enfin des panneaux de corten modulaire pour les salles de travail, a régler selon l’intimité désirée.

(FACADES)

Sur l’eau, des pontons d’accès depuis le chemin de hallage mènent à des embarcadères. Une plateforme en liège flottante permet de réguler les accès aux barges en s’adaptant a la montée des eaux. Ces embarcadères sont équipés de turbines de type VLH, qui par leur inclinaison, permettent de provoquer une chute d’eau suffisante a fournir un renfort conséquent en électricité. Enfin des barges flottantes équipées d’un module métallique regroupe l’équipement nécessaire au déploiement d'installations éphémères tels qu'un bar flottant, un jardin d’été ou encore une scène de concert.

(TURBINES)

(BARGES FLOTTANTES)

Il s’agit d’imaginer une journée type. Une posture quotidienne, en cas d’ouverture de l’usine: une halte musicale sur la promenade s'offre aux passants pouvant profiter de la cafeteria de l’audiothèque et d'un nouvel espace publique pour ainsi apprécier un nouveau point de vue sur Seine. Cet espace est également côtoyé par des musiciens dans leur espace de travail, travaillant a la création et a la répétition, ou encore par les usagers de l'usine. Le soir, on imagine la fermeture de la zone industrielle, la mise en place d’un concert. Les zones de stationnements accueillent désormais le public, les barges s’installent, les pavillons s’ouvrent et les mobiliers urbains se déploient pour permettre la mise en place d’un concert sur l’eau, jouissant d’un contexte paysager d’exception.

(IMAGE 1) (SCENE) (MAQUETTE)

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

    Maquette de présnetation

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

  • Une scène sur l'eau, entre berges et industries:  de style  par A.L

    Une scène sur l'eau, entre berges et industries

Admin-Area