PRESENTATION DU PROJET

Le projet repose sur la combinaison de plusieurs éléments qui se sont révélés déterminants dans la conception de la maison, en particulier la forte déclivité du site ainsi qu’un programme ambitieux par rapport à la superficie du terrain et incluant une piscine en tant qu'espace de vie à part entière de l’habitation. Pour tirer le meilleur parti du terrain, l’idée a été de construire la maison sur la surface la plus importante possible tout en faisant de la pente un atout. Il a été ainsi envisagé d’encastrer les volumes pour protéger les pièces des vues et des nuisances du nord et de créer de larges ouvertures pour profiter du paysage et des apports solaires du sud. 

Quant à l’intégration de la piscine dans le projet, elle s’est traduite par une implantation audacieuse du bassin en position centrale, au sein d’un bloc béton servant de support à deux volumes en bois dédiés respectivement à l’accueil de l’espace jour (plateau supérieur) et de l’espace nuit (plateau inférieur). La construction s’organise ainsi autour de ce bassin de nage, dont la fosse constitue à la fois le soutènement de la maison et le support permettant l’accroche des deux volumes principaux de la maison qui s’articulent de part et d’autre de la piscine sous la forme de deux grands plateaux organisés en plan libre. Le lien entre l’espace jour et l’espace nuit est réalisé par un escalier de grande hauteur composant la façade Est. 

La terrasse, constituée par la toiture de la zone nuit, prolonge l'espace jour en proposant une grande surface extérieure polyvalente de loisirs en lien direct avec la piscine, et donne à la maison un espace extérieur viable permettant de pallier le caractère résiduel et trop escarpé des espaces disponibles restants du terrain. Une autre spécificité du projet réside dans l’organisation de la maison, qui a été voulue flexible et évolutive. Chaque plateau a été conçu pour pouvoir être recomposé; l’ensemble du cloisonnement est dissocié de la structure, ainsi au sein du plateau supérieur (espace jour accueillant l’entrée, le séjour, la cuisine, le garage et le cellier), le garage peut être réaménagé en nouvelle pièce à vivre grâce aux ouvertures créées en façade, tandis qu’au niveau du plateau inférieur (espace nuit composé actuellement de quatre chambres, deux salles de bain et d’une salle de jeux), la création de nouvelles pièces est possible en réorganisant l’espace. 

INSERTION PAYSAGERE DU PROJET 

Plusieurs éléments ont été déterminants pour l’implantation de la maison, en particulier les cadrages sur le paysage, la course du soleil, les vis-à-vis par rapport aux constructions voisines, et la topographie du terrain. S’inscrivant en rupture avec le tissu architectural hétéroclite du site, composé de villas aux volumétries complexes et pentes de toitures très aigues, l’architecture proposée est simple et lisible, avec la mise en place de dispositifs architecturaux et environnementaux logiques. La maison a ainsi été orientée complètement au sud pour profiter le plus possible du paysage et de la lumière, tandis que le côté nord a été encastré et rendu complètement opaque pour protéger la maison des nuisances de la voirie, du vis-à-vis des maisons voisines et du vent. 

Au nord, le volume encastré et le toit terrasse permettent également aux voisins de continuer à profiter de la vue vers le sud. Le front bâti supprime le vis-à-vis à l’égard des maisons voisines sur la piscine. Côté sud les grandes ouvertures sont composées de sorte à créer une sensation de continuité entre intérieur et extérieur. L'espace jour joue avec des cadrages et de grandes ouvertures depuis l’escalier, offrant une vue sur la cathédrale de Rodez, et depuis le salon, où un grand galandage permet de connecter l’espace jour à la terrasse et à la piscine. L'avancée qui abrite l’escalier reliant l’espace jour et l’espace nuit permet de créer une intimité sur la terrasse et la piscine depuis les logements collectifs situés au nord-ouest de la parcelle. La terrasse encastrée de un mètre en contrebas de la piscine permet d’éviter la vision d'un garde corps qui masquerait la vue sur le paysage. 

Quant au plateau inférieur dédié à l’espace nuit, il intègre un grand bandeau horizontal qui participe au lien extérieur et intérieur en cadrant le paysage. L’implantation de la maison sur la parcelle a été réfléchie en bandes parallèles et longitudinales qui marquent une progression dans l’intimité des espaces de vie de la maison : plus on descend dans la parcelle, plus on accède aux parties intimes de la maison. Le premier niveau, parallèle à la rue, est l'espace jour, le lieu de réception. On découvre ensuite un deuxième niveau d’intimité avec l’espace nuit.

FORME ET MATERIAUX
La maison est composée de deux volumes en bois qui viennent embrasser un volume en béton brut. L’emploi de ces matériaux est guidé à la fois par la volonté d’inscrire la maison dans son temps par une architecture contemporaine avec des volumes simples et lisibles, des porte-à-faux, des ouvertures horizontales et des plans libres, d’utiliser des matériaux environnementaux comme le bois mais aussi de marquer une rupture avec les habitations voisines. 

Le projet valorise l’emploi du bois avec une maison en ossature, charpente, et bardage à claire-voie en mélèze. La mise en oeuvre verticale des lames assure la pérennité du bois en permettant l’écoulement des eaux pluviales sur une seule lame tandis que le bardage à claire-voie permet de ventiler les lames sur les quatre côtés et de gérer de ce fait un meilleur vieillissement du bois sur le plan esthétique et structurel. La pose à claire-voie et les dimensions aléatoires des lames créent un effet de vibration et de texture sur la façade provoqué par l’effet d’ombre du jour entre les lames. 

L’aspect monolithique des boîtes en bois participe de la performance énergétique du complexe bois et permet non seulement d’éviter la création de débords de toiture ayant pour effet un vieillissement hétérogène du bois par les masques d’ombre sur le bois, mais a également l’avantage de conserver un volume global simple. Le béton brut banché a été choisi pour son aspect minéral afin de faire ressortir le bloc central de la maison dans la mesure où ce volume constitue le soutènement principal, le rapport au sol. Ce bloc est l'ancrage de la maison, son inertie.

Photos similaires
Commentaires

Solliciter un devis

Invalide Email
Le numéro est incorrect. Merci de vérifier le code du pays, préfixe et numéro de téléphone.