Planche d'insertion du permis de construire maisons modernes par atelier d'architecture marc lafagne, architecte dplg moderne | homify
< >
Planche d'insertion du permis de construire Maisons modernes par Atelier d'Architecture Marc Lafagne, architecte dplg Moderne
< >
Planche d'insertion du permis de construire Maisons modernes par Atelier d'Architecture Marc Lafagne, architecte dplg Moderne
< >
Planche d'insertion du permis de construire Maisons modernes par Atelier d'Architecture Marc Lafagne, architecte dplg Moderne

Un casse-tête comme on les aime.

Il s'agissait d'agrandir un pavillon en meulière, qui manquait de chambres et d'une grande pièce pour accueillir un clavecin.

Nous sommes en zone inondable, à deux pas de la Seine, la cote de crue est plus de deux mètres au dessus du niveau du jardin. Le sol du séjour est un mètre au dessus du sol naturel, avec un sous sol partiellement enterré. On ne peut pas ajouter un m2 au sol, seules sont autorisés les surélévations d'existant. Le règlement nous impose donc de construire entre le pignon de l'ancienne maison et la limite de propriété, au dessus du garage existant, sur une largeur inférieure à 2,5m. On construira là en conservant la moitié du garage pour stationner et en convertissant le reste en entrée et cage d'escalier distribuant les niveaux décalés de l'ancienne maison et de la nouvelle. Les nouvelles pièces seront sur pilotis, au dessus du jardin, au dessus de la cote de crue.

L'espace entre les deux maisons abrite grands paliers et demi volées d'escalier qui relient entre eux les niveaux, dilate l'espace vers le haut et crée des vues diagonales sur toute la hauteur nouvelle, et baigne de lumière l'entrée et le séjour de la maison initiale, largement agrandi sur le premier palier.

Le salon de musique posé au dessus du jardin est projeté dans le paysage par une très grande baie d'angle, protégée par un brie soleil orientable. Au dessus, comme une tour d'observation, la chambre des parents avec une salle d'eau et un petit dressing attrappe le sud par deux belles fenetres et un bow window panoramique, à hauteur de tête de lit.

La partie sur pilotis est recouverte d'un bardage à petites lames de bois, la surélvation du garage par des plaques de panneaux stratifiés gris foncé qui ajoute au contraste. Les pilotis sont gris aussi et la boite de bois semble flotter au dessus du jardin. Le tout est couvert en zinc, qui se retourne en façade coté rue, percé de petites fenetres carrées aoffrant des vues cadrées vers la Seine.

La maison sera économe en énergie, sur isolée en ouate de cellulose et laine de bois, avec des baies en alu et double vitrage, chauffée par un poële à bois, le seche serviettes de la salle de bains et les dégagements de chaleur des équipements électriques ( frigo, ordinateurs etc).

La couverture et l'ensemble de l'isolation de la toiture de la maison existante seront refaites au cours du chantier pour préparer cette maison du début du siècle dernier à affronter ce 21eme siècle commençant.

Photos similaires
Commentaires