Les maisons écologiques au cœur de la transition énergétique

Ad
Madeleine Mothé Madeleine Mothé
press profile homify Chalets & maisons en bois
Loading admin actions …

Depuis les bonnes résolutions du gouvernement concernant le changement climatique, nombre de solutions sont mises à disposition des particuliers souhaitant, eux-aussi, participer à la transition énergétique. Si la réduction des gaz à effet de serre au niveau industriel est au cœur des débats, les petits gestes du quotidien ont également leur importance. Alors, si vous vous sentez concerné par la planète et souhaitez apporter votre pierre à l’édifice, pourquoi ne pas construire une maison écologique ? Laissez-nous vous présenter les différents types de maisons écologiques avant de faire un point sur les étapes de la construction et l’aspect financier.

Les 4 types de maisons écologiques

Ça y est, vous vous êtes décidé, votre projet immobilier portera sur une maison écologique. Seulement voilà, il en existe de 4 sortes. Laquelle choisir, et pourquoi ?

LA MAISON PASSIVE

Une maison est dite passive si elle correspond à 3 critères :

  • L’étanchéité de l’air doit être de n50 < 0,6 h-1 ;
  • La maison n’a pas besoin de plus de 50kWh par mètre carré par an ;
  • Votre besoin en chauffage est inférieur ou égal à 15kWh par mètre carré par an.

Le renforcement des isolements est donc la tâche primordiale de ce type d’habitat. À ce titre, la suppression des points thermiques et la limitation des appareils ménagers semblent astucieux. Un système de ventilation de l’air à double-flux, ainsi qu’une orientation sud de vos fenêtres permettent également un renouvellement de l’air et de capter de la chaleur gratuitement. Ici, tout est bon à recycler, c’est pourquoi une architecture simple est à privilégier.

LA MAISON BIOCLIMATIQUE

Le but de la maison bioclimatique, c’est de s’adapter à son environnement. En effet, la vie de cette maison repose intégralement sur les conditions climatiques, mais aussi sur les caprices de la météo. De la même manière qu’avec une maison passive, tout se joue côté sud, et les sources de chauffage et de climatisation modernes sont à bannir complètement. Préférez donc le chanvre ou la cellulose pour l’isolation, et du bois ou encore de la terre cuite pour les finitions. La maison bioclimatique doit être en parfait accord avec l’endroit dans lequel elle se situe, sans enfreindre les règles naturelles du lieu, et bien sûr, sans polluer.

LE BÂTIMENT À BASSE CONSOMMATION (BBC)

Parfaite alliance entre l’habitat classique et la maison ultra-verte,  le BBC est avant tout destiné aux ménages désireux de faire baisser leur coût de consommation énergétique. Afin que votre maison soit labellisée « Bâtiment à Basse Consommation », il convient de limiter la consommation énergétique de celle-ci à 50kWh par mètre carré par an. Cependant, si la maison est déjà construite et que vous entreprenez la transition écologique de cette dernière, sa consommation doit être réduite de 50% pour vous permettre d’obtenir le label. Petite astuce : vous économisez également sur la taxe foncière grâce au label BBC, alors autant en profiter !

LA MAISON POSITIVE

Un joli nom pour un joli principe. La maison positive produit tout simplement sa propre énergie afin de la redistribuer dans l’ensemble de l’habitat. Pensez donc panneaux solaires, pompe à chaleur, récupération d’eau de pluie, etc. Le seul hic est que ce type de maison n’est pas réellement auto-suffisante à 100% du temps. En effet, vos panneaux solaires ne produiront rien s’il ne fait que pleuvoir pendant deux semaines. Néanmoins, des systèmes de stockage de l’énergie solaire sont disponibles, et vous permettront de tenir le temps d’une journée de mauvais temps ou deux. Niveau matériaux, privilégiez encore les matériaux naturels qui iront dans le sens de votre isolation.

Et question argent?

Acheter ou faire construire une maison écologique représente un coût. Il vous faudra alors faire appel à un organisme de prêt, ou tout simplement à votre banque. N’hésitez pas à avancer l’argument de la maison écologique et à « vendre » votre idée lors de votre rendez-vous. Assurez-vous également d’avoir les ressources nécessaires afin de souscrire au prêt. À titre indicatif, une maison low cost coûte environ 1200 €/m² ; milieu de gamme : 1300 €/m² ; haut de gamme : 1800 €/m².

Enfin, lorsque votre maison sera construite et habitable, n’oubliez pas de  souscrire une assurance immobilière adaptée. Votre maison contient des équipements coûteux et parfois rares qu’il est bon de pouvoir assurer face aux dégâts des eaux, catastrophes naturelles et autres intempéries. Il serait dommage de perdre intégralement vos panneaux solaires à cause d’une subite tombée de grêles, comme cela s’est déjà vu.

Quid des travaux?

Tout d’abord, tout comme dans le cas d’une maison traditionnelle, il vous faut un permis de construire. Vous pouvez en faire la demande en ligne via des sites spécialisés, ou vous rendre directement dans la mairie de votre commune afin d’obtenir le formulaire et de fournir les documents nécessaires. Si tout est en ordre, celui-ci vous sera délivré rapidement. Cependant, faites attention, vérifiez bien que le terrain que vous avez choisi est constructible avant de déposer la demande.

Par la suite, orientez-vous vers les entreprises spécialisées en construction, puis soumettez-leur votre projet. Celles-ci vous donneront un devis qui vous servira plus tard, lors de votre demande de financement. Certaines entreprises sont spécialisées dans les maisons écologiques. Elles sont, certes, un peu plus chères, mais portent néanmoins un œil expert sur votre projet et seront plus à-même de vous conseiller. N’hésitez donc pas à bien vous renseigner et à comparer les sociétés entre-elles.

Même si la maison écologique représente un investissement considérable, elle vous permet de mieux économiser sur le long terme. Pensez également à l’impact positif sur l’environnement ainsi qu’aux bénéfices que vous en tirerez moralement. Il est toujours plus agréable de se lever le matin en se disant qu’on fait ce qu’on peut à son échelle et qu’on fait une belle action, plutôt que d’allumer son bon vieux feu à pétrole en hiver et de polluer la couche d’ozone par manque de confort. Enfin, les maisons écologiques sont également prisées sur le marché. Il est donc tout à fait pensable de construire et de revendre par la suite.

Besoin d’aide pour votre projet de maison ?
Contactez-nous !

Trouvez l’inspiration pour votre maison !