Solliciter un devis

Le numéro est incorrect. Merci de vérifier le code du pays, préfixe et numéro de téléphone.
En cliquant sur 'Envoyer', je confirme que j'ai lu le Politique de confidentialité et j'accepte que mes informations précédentes soient traitées pour répondre à ma demande.
Note : Vous pouvez révoquer votre consentement en envoyant un e-mail à privacy@homify.com

Hommage au Corbusier

Homify Rédaction Homify Rédaction
Loading admin actions …

Aujourd'hui, en ce lundi 6 octobre 2014, marque la date anniversaire de la naissance de Charles-Édouard Jeanneret-Gris, mieux connu sous le pseudonyme de Le Corbusier, il y a de ça plus d'un siècle, en 1887. Il s'agit aussi de la Journée internationale de l'Architecture : une coïncidence qui ne pouvait pas être mise de côté! Nous voulions donc rendre hommage à cet architecte de talent en vous présentant certaines de ses créations les plus importantes, comme nous l'avions fait il y a de ça quelques semaines pour célébrer l'anniversaire de l'architecte italien Renzo Piano.

En effet, la contribution du Corbusier à l'architecture moderne et contemporaine est colossale. Il s'agit très probablement de l'architecte le plus influent du XXe siècle qui, en compagnie de ses collèges modernistes, a complètement transformé la manière de concevoir, de percevoir et de vivre le design, l'architecture et l'espace urbain. C'est qu'effectivement il n'est pas connu que pour ses bâtiments uniques et innovateurs, mais aussi pour son travail d'urbaniste, ses meubles aux lignes simples et fortes, ses écrits théoriques inspirants et même sa production de peintures abstraites et cubistes. Nous tenterons donc de vous présenter les innovations et les héritages qu'a laissé ce créateur de talent au monde du design contemporain à travers six projets phare. 

 de style  par homify
homify

Portrait du Corbusier

homify

(Creative Commons attribution : Susleriel)

Villa Savoye (Poissy, 1928-1931)

 de style  par homify
homify

Villa Savoye – Le Corbusier

homify

(Creative Commons attribution : Rory Hyde)

Nous commençons cet hommage avec un des chefs d'oeuvre les plus connus du Corbusier qui est aussi une de ses premières réalisations construites, dans la grande vague de ses villas blanches.  Cette habitation unique est en fait une commande de la riche famille Savoye qui souhaitait avoir une villa à la campagne pour pouvoir s'éloigner du chaos de la ville durant la fin de semaine. Le bâtiment a ainsi été conçu en plein milieu d'une prairie verdoyante dans la commune de Poissy, à l'ouest du noyau métropolitain de Paris, créant un mirage moderne d'une boite blanche et immaculée flottant au milieu d'un espace naturel intouché. 

Outre ses lignes élégantes et ses espaces de vie qui brouillent les limites entre intérieur et extérieur, la maison est surtout célèbre puisqu'elle agit comme une synthèse construite des leçons de base du design moderne, rédigé par Le Corbusier et connu sous le nom des cinq points d'une nouvelle architecture. Tout d'abord, l'utilisation de piliers, qui permet de faire flotter les espaces de vies, évitant ainsi les pièces humides et sombres, et, dans le cas échéant, allouant un espace confortable pour garer la voiture familiale. Ensuite, un toit-terrasse, connecté aux pièces de la maison et qui crée des espaces de vie uniques, où se mêlent chauds rayons de soleil et végétation luxuriante. Puis, un plan libre, permis par les nouveaux potentiels de la structure domino (poutres, dalles et colonnes), qui ouvre les espaces et crée un intérieur plus fluide. De la même manière, il prescrit une façade libre, indépendante de son système structurel, lui-même installé en recul. Finalement, le cinquième point suggère l'utilisation de bandeaux de fenêtres horizontaux qui cadrent le paysage de manière dynamique et panoramique.

Chaise longue LC4 (Paris, 1929)

 de style  par homify
homify

Chaise Longue LC4 – Le Corbusier

homify

(Creative Commons attribution : Roberto Sena)

Comme mentionné précédemment, le Corbusier est célèbre non seulement pour ses bâtiments exceptionnels, mais aussi pour ses collections de meubles qui sont, encore aujourd'hui, des icônes du design du XXe siècle. Depuis le début des années '20, il réalisera une variété de chaises, de tables et de rangements qu'il utilise pour meubler ses propres projets, comme le fameux pavillon de l'Esprit Nouveau, oeuvre manifeste présentée lors de l'exposition des Arts Décoratifs de Paris, en 1925. Le Corbusier cherche en effet dans ses projets, autant d'architecture que de mobilier, de concevoir un design qui s'éloigne de la paresse de l'ornementation pour s'intéresser à la fonction de l'objet. En résulte ainsi un produit rationnel, honnête, où chaque ligne et chaque éléments constitutif est utile et contribue à définir la nature et la fonction du design. On peut apprécier ce travail savant dans la fameuse chaise longe LC4, où une base simple en métal chromé supporte une assise ergonomique, qui reprends les formes d'un corps au repos. Veuillez noter, par ailleurs, que les produits de mobilier du Corbusier sont encore disponibles de nos jours puisqu'ils sont édités par un de nos experts homify, la maison de design international Cassina.

Unité d'habitation/Cité radieuse (Marseille, 1946-1952)

 de style  par homify
homify

Unités d'habitation de Marseille – Le Corbusier

homify

(Creative Commons attribution : Vincent Desjardins)

S'il y a une chose que l'on doit savoir sur le travail du Corbusier, c'est bien son influence sur les modes d'habitation contemporains et, plus spécifiquement, sur le logement social et collectif. Aussi, le projet de l'Unité d'habitation, célèbre pour sa construction séminale à Marseille mais aussi pour ses itérations à Berlin et dans trois autres banlieues française, est certainement un des projets-phare de la production de l'architecte français d'origine suisse. Aussi connu sous le nom de Cité radieuse, ce bâtiment se voulait une réponse au besoin criant de logements sociaux de qualité, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il conçoit ainsi un bâtiment aux dimensions imposantes : une longue barre de 137 mètres de long par 56 mètres de hauteur et qui accueille 337 logements individuels.

Le génie de ce bâtiment réside dans l'enchevêtrement savant de logements traversants et sur deux niveaux, offrant une qualité d'ensoleillement optimal pour les habitants. De plus, le bâtiment cherche à concevoir des espaces sociaux intéressants. Tout d'abord, à l'aide de certains des cinq points d'une nouvelle architecture comme l'utilisation de pilotis qui permettent à la végétation environnante de se glisser sous le bâtiment et la conception d'un toit-terrasse communautaire qui accueille une garderie et un gymnase au service de tous les occupants. Ensuite, grâce à la constitution de ce que le Corbusier appelle les rues intérieures, c'est-à-dire des corridors qui unissent tous les logements et font office d'espaces de rencontre dans cette véritable ville verticale.

Chapelle Nodre-Dame-du-Haut (Ronchamp, 1950-1955)

 de style  par homify
homify

Chapelle Notre-Dame-du-Haut – Le Corbusier

homify

(Creative Commons attribution : senhormario)

D'un projet plus fonctionnel et humain, nous passons à projet plus expressif et spirituel, qui met en évidence les talents plastiques de ce maître de l'architecture. Il s'agit en effet d'un projet de chapelle catholique, installé au sommet de la colline de Bourlémont, en Haute-Saône. Au premier coup d’œil, ce qui nous marque fortement c'est les formes courbes de l'impressionnante toiture, entièrement conçue en béton coulé sur place. Puis, notre regard est attiré par les murs massifs en béton et en remplissage de pierres naturelles qui sont percés de formes géométriques abstraites, créant une véritable constellation de lumières naturelles dans l'espace intérieur de la chapelle. 

Cependant, avec un peu de recul et d'analyse, ce qui étonne le plus dans ce projet unique c'est l'équilibre qui s'installe entre les caractéristiques contradictoires de cette architecture : à la fois massive et légère, à la fois sobre et ornementée, à la fois organique et géométrique… Ce jeu de contradictions fabrique peu à peu une impression spirituelle forte, qui ne peut être véritablement appréciée qu'en parcourant ce projet et en profitant des différentes compositions formelles, spatiales et lumineuses.

Palais des Assemblés du Pendjab (Chandigarh, 1955)

 de style  par homify
homify

Palais des Assemblées du Pendjab, Chandigarh – Le Corbusier

homify

(Creative Commons attribution : duncid)

En 1951, Le Corbusier, déjà reconnu mondialement pour son talent et sa créativité, est appelé par le premier ministre indien de l'époque pour réaliser la conception du plan d'urbanisme ainsi que des principaux bâtiments institutionnels de Chanidgarh, la nouvelle capitale du Pendjab suite à la séparation des territoires entre l'Inde et le Pakistan. En effet, il a développé une renommée internationale pour ses théories et ses concepts d'espace urbains modernes, qui s'intéressent à l'implantation des espaces de services et des circulations des métropoles sur le territoire à travers des projets d'exception comme le Plan Voisin de Paris et le réaménagement de la ville d'Alger. 

Pour Chandigarh, il aménage ainsi le Palais de Justice, le Secrétariat et le Palais des Assemblés (que l'on voit sur la photographie) qui représente la concentration plus élevée de projets réalisés par Le Corbusier dans un même lieu. Par ailleurs, ces bâtiments aux formes impressionnantes et sculpturales, entièrement conçus en béton coulé, et aux dimensions surhumaines, impressionnantes, serviront d'inspiration aux architectes du mouvement Brutaliste, qui y verront l'occasion de crée un nouveau rapport esthétique et émotif. Il est vrai que de ce point de vue, avec le miroir du projet dans un large bassin de réflexion, l'architecture de se bâtiment à de quoi surprendre et créer une forte réaction émotive.

Pavillon Philips (Bruxelles, 1958)

 de style  par homify
homify

Pavillon Philips – Le Corbusier

homify

(Creative Commons attribution :  Wouter Hagens)

Nous concluons ce tour d'horizon, avec un projet mythique dont il ne reste plus que des traces photographiques et documents graphiques puisqu'il s'agit d'un bâtiment temporaire, construit pour accueillir les produits de la compagnie d'électroménagers Philips à l'occasion de l'exposition universelle de 1958, à Bruxelles en Belgique. Le pavillon est composé de surfaces paraboliques construites en voile de béton armé, une innovation unique pour l'époque qui donne au bâtiment une apparence futuriste, à mi-chemin entre une expression formelle puissante et une fonctionnalité étonnante qui emprunte aux formes organiques, un peu comme pour le projet de la Chapelle de Ronchamp. Pour ce projet, Le Corbusier a collaboré avec un de ses assistants de l'époque, l'architecte et musicien grec Iannis  Xenakis, qui deviendra par la suite célèbre pour ses projets qui mêlent espace et musique. Cette collaboration nous permet, par ailleurs, de mentionner l'influence du Corbusier sur le travail de ses contemporains et de ses successeurs. En effet, beaucoup d'architectes célèbres mentionnent  le travail de Le Corbusier comme étant une des inspirations principales de leur pratique, et ce, encore de nos jours. Mentionnons, par exemple, l'architecte brésilien Oscar Niemeyer  et l'américain Richard Meier, tous deux récipiendaires du prestigieux prix Pritzker pour l'excellence en architecture.

En somme, nous constatons que la production variée et raffinée du Corbusier est pour le moins impressionnante, non seulement de par ses fines compositions formelles, mais de par les avancements sociaux, techniques et spatiaux que cette dernière a offert au monde moderne de l'architecture. Ainsi, bien qu'il ne soit plus parmi nous, il reste que l'influence de cet architecte franco-suisse accompagne encore aujourd'hui les designers et créateurs contemporains dans la conception de meubles, de bâtiments et d'espaces urbains exceptionnels.

Et vous, êtes-vous un fan de l’oeuvre du Corbusier?
Maison de Village : Maisons de style  par Lautrefabrique

Besoin d’aide pour votre projet de maison ? Contactez-nous !

Trouvez l’inspiration pour votre maison !