homify 360° : Logement social français au design humain

Homify Rédaction Homify Rédaction
Loading admin actions …

Trop souvent, les projets d'architecture contemporains se perdent dans des jeux formels complexes et dans des perspectives léchées et luxueuses et oublient la responsabilité la plus fondamentale de l'Architecture : concevoir des espaces de vie à la fois confortable et stimulant pour leurs occupants. Nous laissons donc de côté pour un moment les villas incroyables et les réalisations sculpturales que nous vous présentons normalement (et qui, nous devons l'admettre, nous font tout de même rêver!) pour vous présenter un projet de logement social. Mais n'ayez crainte, le projet que nous vous présentons aujourd'hui est tout de même exceptionnel, autant dans son exécution plastique que dans ses espaces sociaux généreux et générateurs.

L'architecte Sophie Delhay a accumulé, au fil des années, une expertise dans la conception de logement sociaux. En effet, la récipiendaire des Nouveaux Albums des Jeunes Architectes en 2006 a dessiné plusieurs projets d'importance au cours des dernières années, et ce, au quatre coins de l'Hexagone, de Nantes à Dijon. En 2010, elle a participé à un concours organisé par la ville de Lille pour la construction de 55 logements sociaux sur une friche urbaine en plein cœur d'un quartier anciennement industriel en phase de revitalisation. Son projet, lauréat, a achevé d'être construit cette année. Ainsi, nous souhaitons faire un tour du bâtiment pour vous montrer ses différentes facettes et vous présenter le sourire inspirant de ses tout nouveaux occupants.

Du béton et des gens

02_L'IMMEUBLE HABITE, VUE FRONTALE:  de style  par sophie delhay architectes
sophie delhay architectes

02_L'IMMEUBLE HABITE, VUE FRONTALE

sophie delhay architectes

​Du point de vue de Sophie Delhay, l'architecture est plus que du verre, de l'acier ou du béton : c'est la possibilité de créer des espaces de partages, autant à l'échelle micro de la famille qu'à l'échelle macro de la ville. Aussi, nous avons l'impression que cette photographie de la façade en aplat, habitée par une micro-communauté de familles et de voisins, représente bien cette volonté de créer une architecture humain. Le contenu (les gens, les activités, les rencontres… ) est aussi important, sinon plus, que le contenant! 

Aussi, pour ce projet, une grande attention a été apportée autant aux espaces publics et communautaires que forment les circulations et les zones extérieures qu'aux espaces privés et familiaux que forment cette série d'appartements traversants, dans l'optique de créer des situations confortables pour tous les habitants du complexe résidentiel. Pour citer l'architecte : J’aime que les logements soient interprétables par les habitants, qu’ils déclenchent quelque chose qui s’appellerait  l’appropriation, l’invention, la rencontre, le multiple pour soi et avec  les autres. Quelque chose qui déclencheraient le désir et la liberté  d’habiter’.

Façade animée

Prenons un peu de recul pour saisir la volumétrie générale du bâtiment. Composé de deux barres (une haute de sept étages et l'autre, cachée sur la photo, plus petite à quatre étage) qui enserrent un jardin, le projet à été implanté dans une logique qui suit un plan global de développement urbain : l'ouverture vers les institutions communautaires et les équipements publics présents et futurs est au centre du concept spatial. Cependant, ce qui attire notre œil sur cette perspective de nuit c'est les larges percements dans la façade, qui définissent des espaces extérieurs d'un jaune radieux. Il s'agit en fait d'espaces communautaires rattachés au système de circulation du bâtiment. En effet, en plus d'un espace de circulation rationnel et rapide au centre du projet, un réseau de coursives communes et de passages transversaux parcourent ce dernier et organisent une toile de circulation auxiliaire qui invite au partage et aux rencontres à l'intérieur du voisinage.

Espaces communautaires

15_VUE DE L’ESPACE PARTAGE DU R+3 :  de style  par sophie delhay architectes
sophie delhay architectes

15_VUE DE L’ESPACE PARTAGE DU R+3

sophie delhay architectes

​C'est ainsi six espaces partagés qui sont distribués sur les différents étages du bâtiment et qui sont accessibles depuis les coursives de chaque étage ainsi que des nombreux escaliers. La chaude couleur jaune canari permet de manifester clairement le caractère communautaire de ces espaces. Aussi, en plus d'accueillir les activités quotidiennes et hebdomadaires des habitants de l'immeuble (par exemple les jeux imaginatifs des enfants du voisinage, comme sur la photo ci-haut), l'architecte a travaillé avec des organisations communautaires du quartier afin de programmer une série d'activités régulières ou saisonnières dans ces espaces généreux. Assisté par des petits locaux techniques qui accueillent des rangements et des salles d'eau accessibles par tous les voisins, ces salons urbains de 35m² deviennent tour à tour un cinéma en plein air, une bibliothèque, une galerie d'art informelle, une salle de ping pong ou tout simplement un salle de rencontre pour recevoir les différents rassemblements et célébrations.

Embrasser la ville

3_TERRASSE PANORAMIQUE:  de style  par sophie delhay architectes
sophie delhay architectes

3_TERRASSE PANORAMIQUE

sophie delhay architectes

​Tout au sommet, au bout de l'escalier d'espaces communautaires, les concepteurs ont aménagé une grande terrasse ouverte et accessible pour tous les résidents. Contrairement à d'autres projets privés qui réservent les vues panoramiques aux penthouses et autre logements de luxe, ici les perspectives de la ville sont ouvertes à tous et chacun. Selon l'architecte, cela permet aux habitant d'embrasser d'un coup d'oeil l'horizon de Lille et de s'approprier en quelques sorte l'espace urbain. Ce regard d'ensemble offre en effet un contact direct entre la ville et ses citoyens, leur permettant d'en saisir la taille et le contexte et de rêver au futur de leur chez-soi.

La main d'oeuvre

DETAIL DES TROUS DE BANCHE DU BETON:  de style  par sophie delhay architectes
sophie delhay architectes

DETAIL DES TROUS DE BANCHE DU BETON

sophie delhay architectes

​Pour des raisons économiques, communes aux projets de logements sociaux, le bâtiment a été entièrement conçu en béton coulé apparent et autres matériaux peu coûteux. Toutefois, une attention spéciale a été apporté à leur finition afin de donner aux espaces intérieurs et extérieurs une plasticité diversifiée et intéressante. Ainsi, outre les espaces communautaires jaunes, la façade côté jardin est peinte d'un blanc coquille d’œuf, question de refléter la lumière du soleil, tandis que les façades donnant sur les rues sont couvertes d'un gris anthracite qui cadre l'espace urbain. Sur la photo ci-haut, on remarque un beau détail qui exprime le respect de l'architecte pour la main d'oeuvre du projet : des empreintes de mains, représentant celles des ouvriers, ont été dispersés un peu partout sur la surface du bâtiment, comme des souvenirs archéologiques de la participation essentielle de ces intervenants du milieu de la construction.

Jardin public

5_DEUX IMMEUBLES AUTOUR D’UN JARDIN :  de style  par sophie delhay architectes
sophie delhay architectes

5_DEUX IMMEUBLES AUTOUR D’UN JARDIN

sophie delhay architectes

De retour dans le jardin extérieur, on aperçoit enfin le second bâtiment de ce projet résidentiel, qui présente des caractéristiques similaires à son grand frère. Cet espace de verdure, dessiné par les architectes paysagistes de chez Taktyk Paysage​, s'ouvre sur la rue pour donner un peu de nature aux rues environnantes, très minérales. Cet espace agît un peu comme un hall d'entrée urbain qui accueille les résidents et les dirige sur des chemins angulés vers les centres de circulation verticale. Les bosses et éléments topographiques contrôlent le ruissellement des eaux de pluies en plus de donner un environnement organique au voisinage.

Derniers regards

13_VUE FRONTALE FACADE - DETAIL:  de style  par sophie delhay architectes
sophie delhay architectes

13_VUE FRONTALE FACADE – DETAIL

sophie delhay architectes

​Nous nous devions de compléter ce tour du propriétaire sur un portrait sympathique de quelque-uns des habitants. Il est en effet agréable, pour ne pas dire rassurant, de savoir qu'il y a des architectes qui travaillent fort pour concevoir des espaces de vie accueillants, qui invitent à créer un sentiment de communauté au sein de nos villes.

On sait que l'augmentation effrénée de la densité des métropoles françaises et internationales est un phénomène actuel qui est irréversible. Aussi, il est important de donner une valeur positive, pour reprendre les mots de Sophie Delhay, à cette densité grandissante : pourquoi ne pas voir cette agglomération de nos logements et de nos vies comme une façon de créer des contacts réels avec notre voisinage et ainsi construire un projet de société rassembleur? Il y a de quoi réfléchir…

Que pensez-vous de ce type de projet? Devrions-nous encourager plus de projets à teneur sociale?
Maison de Village : Maisons de style de style Moderne par Lautrefabrique

Besoin d’aide pour votre projet de maison ? Contactez-nous !

Trouvez l’inspiration pour votre maison !