Voici Le MEILLEUR Système de Chauffage!!

Thaïs HAMMOUCHE Thaïs HAMMOUCHE
Loading admin actions …

L’achat d’un logement, et plus particulièrement d’une maison, demande beaucoup de réflexion : son coût, sa situation géographique, son état général, etc. Autant de critères définis au préalable pour trouver la maison de ses rêves! Aujourd’hui, les économies d’énergies prennent une grande place dans notre quotidien puisque 50 % de la consommation d’énergie d’un ménage est attribuée au chauffage et que les augmentations du prix du gaz, de l’électricité et du fioul gonflent nos factures en période hivernale. 

Ces consommations, qui ont des impacts sur notre santé et sur l’environnement, sont visées par une réglementation de plus en plus ferme en terme d’économies d’énergie.Alors faire des économies d’énergie, que ce soit dans un but financier ou environnemental, est devenu incontournable. Les consommateurs sont confrontés à de nombreuses questions. 

Outre le choix du mode de chauffage, il faut se renseigner sur la réglementation, les aides financières et les impacts environnementaux.Voici donc quelques pistes pour bien choisir un mode chauffage pour une future maison!

1. Un point règlementaire

Salon de style de style Rustique par Ardesia Design
Ardesia Design

Chalet Gstaad

Ardesia Design

Une réglementation :  Depuis le 1er novembre 2006, un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est obligatoire en France métropolitaine pour vendre un logement ou un bâtiment. Depuis juillet 2007, cette réglementation s’étend à la location et la livraison d’une construction neuve. 

Ce document, établi par des professionnels, a pour but :  

- d’informer les futurs acquéreurs des dépenses énergétiques du logement en terme de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire et de refroidissement,  

- de sensibiliser le public sur le réchauffement climatique et d’inciter les propriétaires à réaliser des travaux d’économies d’énergie. 

La lecture du diagnostic énergétique est facilitée par une estimation chiffrée en euros et en kWh/m2 en une double étiquette : 

- une étiquette Energie qui permet de connaître la consommation d’énergie comme pour les électroménagers ou les voitures (classement de A à G) 

- une étiquette Climat pour connaître l’impact de ses consommations sur l’effet de serre (classement de A à G);

2. Les différentes énergies

Salon de style de style Moderne par MARIANGEL COGHLAN

Le chauffage nécessite une source d’énergie, un générateur et un émetteur de chaleur (radiateur). 

Le choix de l’énergie de base répond à certaines exigences : son volume et son mode de stockage, son prix (notamment les éventuelles fluctuations de coût à long terme) et son installation. 

Une installation coûteuse peut s’avérer avantageuse dans l’utilisation à long terme alors qu’une installation moins onéreuse peut au contraire coûter plus cher avec une énergie qui augmente.

3. Les énergies fossiles

L'énergie fossile désigne l'énergie que l'on produit à partir de roches issues de la fossilisation des êtres vivants : pétrole, gaz naturel et houille. 

Il existe 3 énergies fossiles : le gaz naturel (méthane), le gaz propane et le fioul. 

Le fioul est liquide alors que les deux autres sont gazeux, mais ils présentent tous les trois les mêmes modalités d’utilisation. 

Les gaz naturel est acheminé jusqu’au logement par réseaux. Le fioul et le gaz propane sont stockés chez l’utilisateur dans des cuves ou des citernes, enterrées ou non. Lorsque ces combustibles brûlent, ils émettent non seulement de la chaleur mais aussi des polluants et du CO2 : le chauffage des bâtiments émettent pour environ 20 % des émissions françaises des gaz à effet de serre.

Le gaz naturel  

Son prix connaît une inflation depuis quelques années et va continuer à augmenter. Si le logement est déjà raccordé au réseau, le gaz naturel reste une énergie intéressante sur un point de vue investissement/coût de l’exploitation/confort.  

Le gaz propane  

Livré en cuve, il est aujourd’hui plus cher que le fioul et nécessite un espace pour l’installation de la cuve de stockage. 

Le fioul  

Les chaudières au fioul ne collent pas avec les progrès apportés sur les chaudières modernes parce que le coût de l’installation (cuve ou citerne de stockage), l’entretien et la pollution rendent cette énergie pratiquement obsolète. A performances égales, les chaudières au fioul sont plus chères que les chaudières au gaz, plus encombrantes et nécessitent un entretien plus difficile. 

L’investissement d’une installation au fioul n’est assurément pas rentable au vu d’une augmentation certaine du prix du pétrole et d’un risque de pénurie dans un futur proche !

Petit plus : parcourez nos espaces Homify dédiés aux salons modernes pour y trouver l'inspiration nécessaire ! 

4. L'électricité

Aménagement d'espaces et décoration d'intérieur pour une maison d'Hôtes: Salle à manger de style de style eclectique par KREA Koncept
KREA Koncept

Aménagement d'espaces et décoration d'intérieur pour une maison d'Hôtes

KREA Koncept

80 % de l’électricité est produite par le nucléaire et 14 % par l’énergie hydraulique. Mais, pour faire face à la demande croissante d’électricité dans un monde de plus en plus gourmand en technologies consommatrices d’électricité, 6 % de celle-ci est produite à partir des énergies fossiles (centrales thermiques = qui fonctionnent au gaz et au fioul) d’où une émission de polluants et de CO2. 

Sans compter que le nucléaire génère des centaines de milliers de m3 de déchets radioactifs et de déchets dus au démantèlement des centrales nucléaires (= déchets dangereux et de longue durée). L’énergie est transportée par réseaux aériens. 

L’électricité, en raison de l’utilisation de plus en plus importante des centrales thermiques, est devenue le mode de chauffage le plus cher avec un risque de ne pas s’améliorer, bien au contraire ! De plus, l’électricité est inadaptée à la production de chauffage du fait de son mauvais rendement, elle est à restreindre aux usages spécifiques (éclairage, électroménagers… ).

5. Un avenir incertain

Ces dernières décennies, les dirigeants des pays industrialisés ont pris conscience que l’énergie fossile n’était pas inépuisable et que nous risquions même de manquer de pétrole et de gaz (pénurie certaine dans 40 ans selon des spécialistes). 

Cette future pénurie n’était pas vraiment prévue par les politiques mais, aujourd’hui, cela devient une réalité évidente et la croissance des gaz à effet de serre, qui contribue largement au changement climatique, ont renforcé la réflexion de trouver de nouvelles alternatives énergétiques pour l’avenir.

Petit plus : découvrez quel style choisir pour sa cheminée

6. Les chaudières performantes

Cheminée dans une salle à manger: Salle à manger de style de style Moderne par Fables de murs
Fables de murs

Cheminée dans une salle à manger

Fables de murs

Les chaudières qui alimentent les radiateurs à circulation d’eau peuvent fonctionner au fioul, au gaz ou au bois (voir chapitre énergie-bois). Différents modèles sont actuellement disponibles. Elles se différencient par leur mode de fonctionnement ou par leur efficacité en terme d’économie et certaines sont beaucoup plus écologiques ! 

Le choix d’une chaudière se fait donc sur les besoins réels de l’utilisateur et sur son type d’habitat : le coût, l’économie à court ou à long terme, les contraintes liées à l’encombrement, à l’autonomie et au combustible. Dans tous les cas, l’investissement dans une chaudière performante sera plus rentable en terme d’économie d’énergie, amenant un allègement de la facture de chauffage et une diminution des rejets de gaz à effet de serre et de polluants.

7. Le chauffage au bois

Jardin de style de style Méditerranéen par Design Outdoors Limited

En France, près d’un ménage sur deux est équipé d’un appareil de chauffage au bois : 6,70 millions d’appareils et 1,4 millions de cheminées ouvertes. Et la consommation du bois de chauffage, en bûches, est estimée à 51 millions de stères.

Pourquoi choisir l’énergie bois ? 

- Choisir le bois-énergie, c’est être indépendant des combustibles non renouvelables et dont l’approvisionnement n’est pas garanti (pénurie future du pétrole et du gaz). 

- La combustion du bois est neutre, le CO2 émit lors de la combustion est absorbé pendant la croissance des arbres qui repoussent : par conséquent, elle ne contribue pas à l’effet de serre. 

- Le bois est une ressource renouvelable, largement disponible et pouvant être produite localement. 

- L’utilisation du bois-énergie contribue à l’amélioration des paysages et au maintien de la biodiversité. 

- L’utilisation du bois-énergie contribue au maintien ou à la création de l’activité et de l’emploi localement.  

- L’utilisation du bois-énergie contribue à la valorisation des déchets. 

- Un bon bilan énergétique.  

- Le bois est beaucoup moins cher que le fioul et le gaz. 

- L’utilisation de l’énergie bois donne droit à des aides financières (crédit d’impôt, aides de la Région… ). 

- La réglementation est simple. 

- La technologie du chauffage au bois s’est nettement améliorée : meilleur rendement, automatisation et maîtrise des pollutions. 

- Le prélèvement du bois reste inférieur à l’accroissement des forêt. 

- L’utilisation d’une source de chaleur produite à partir du bois permet d’allier l’utile à l’agréable.

Petit plus : faites appel à un expert pour vous aider dans votre tâche ! 

Êtes-vous désormais fixé sur le choix de votre système de chauffage ?
Maison de Village : Maisons de style de style Moderne par Lautrefabrique

Besoin d’aide pour votre projet de maison ? Contactez-nous !

Trouvez l’inspiration pour votre maison !