Joyeux anniversaire Antoni Gaudi

Anna Sovage Anna Sovage
Loading admin actions …

Aujourd’hui, nous célébrons le 162ème anniversaire de l’architecte catalan Antoni Gaudi. Une occasion de rendre hommage à ce génie dont le travail a révolutionné, grâce à son originalité et à son avant-garde, la façon de penser l’architecture.

Antoni Gaudi

 de style  par homify

Né en Catalogne il y a 162 ans dans une famille de chaudronniers, Antoni Gaudi est dès son plus jeune âge passionné par l’artisanat, une tradition qui sera sa marque de fabrique durant sa carrière entière.

Son enfance est marquée par un grave problème articulaire. En raison de cette maladie, Gaudi doit manquer l’école pendant de longues périodes et passe de longues périodes dans les champs, où il observe pendant des heures la nature, les formes, les couleurs et la géométrie.

Lors de la Révolution Glorieuse de 1868, il s’installe à Barcelone afin de réaliser l’un de ses plus grands rêves : devenir architecte. Bien qu’il n’ait jamais été un bon élève, Gaudi montre très tôt un intérêt pour la philosophie, l’esthétique, la poésie, l’histoire et la religion. Lors de ses études, il collabore avec plusieurs architectes et ingénieurs de renom, dont Josep Fonserè et Joan Martorell, avant de s’attaquer à son premier projet en solo, la Coopérative Mataronense.

Dès son plus jeune âge, Gaudi est conscient que sa conception de l’art et de l’architecture est très différente de ce qui a été fait par le passé : en effet, son obsession et sa longue observation de la nature l’ont conduit à repenser les lois de la construction et de la géométrie. Gaudi s’inscrit donc dans la droite lignée d’un créateur et adopte la devise “L’originalité consiste à revenir à l’origine”.

Gaudi s’établit donc à Barcelone, à cette époque en pleine essor économique suite au boom de l’industrie et à l’émergence d’une classe bourgeoise, devenue mécène de la modernité à la fin du XIXème siècle. En Catalogne, le modernisme est alors teinté de sentiments nationalistes, qui entraînent la réappropriation d’éléments gothiques et la réintroduction de la langue catalane.

Ses œuvres, inspirées par des motifs animal ou végétal, sont caractérisées par des formes organiques ainsi que l’utilisation de matériaux tels que la pierre, le verre, le céramique ou encore le fer forgé. Pour Gaudi, l’architecture est plus qu’une discipline, c’est un art inclusif et symbolique.

En 1883, il obtient son plus gros travail de commande : la Sagrada Familia, sur laquelle il travaillera en parallèle avec d’autres projets tout au long de sa vie. Impossible de parler de Gaudi sans mentionner la grande connexion entre sa pratique de l’architecture et la religion, qui inspira toute sa vie, jusqu’à son dernier souffle, le 7 juin 1926 à l’hôpital, après une vie de pénitence et dans une pauvreté volontaire, laissant derrière lui inachevé l’un de plus grands symboles de Barcelone, la Sagrada Familia. (Photo par Paul Audouard Deglaire)

Epoque historique

 de style  par homify
homify

Sagrada Família

homify

Le travail de Gaudi peut être séparé en deux époques : l’époque historique et l’époque moderne. L’époque historique commence en 1883, avec la construction de la Sagrada Familia, un projet initié par l'architecte diocésain Francisco de Paula del Villar.

Le projet de Gaudi pour le Templo Expiatori, financé par des dons, est une grande église avec une croix latine et de hautes tours, construite à grand renfort de symbolisme, à la fois formel et sculptural. A partir de 1914, Gaudi s’installe dans la Sagrada Familia où il se consacre exclusivement à sa construction jusqu’à sa mort en 1926. A ce moment là, seuls la première flèche et la façade de la Nativité étaient finies. (Source: https://www.flickr.com/photos/7455207 @ N05/5491325900/in/set-72157600280979583)

Epoque moderne

 de style  par homify
homify

Casa Batllo

homify

Bellesguard et Casa Calvet, deux de ses oeuvres, marquent un changement dans le cours de son travail. C’est à cette période que ses créations seront le plus audacieuses, modernistes et personnelles. Durant cette époque moderne, le parc Güell est créé et est reconnaissable entre mille par l’audacité de ses couleurs et par des éléments esthétiques remarquablement novateurs.

La Casa Batllo, que nous voyons sur la photo, a été inspiré par la nature et la poésie. Sa façade est composée de fragments de verre enduits et de mosaïque colorée. Les piliers aux éléments floraux sont inspirés par des formes d’animaux et suggère une structure délicate. (Photo par Frank Kovalchek – Alaska)

Maison de Village : Maisons de style de style Moderne par Lautrefabrique

Besoin d’aide pour votre projet de maison ? Contactez-nous !

Trouvez l’inspiration pour votre maison !