Solliciter un devis

Le numéro est incorrect. Merci de vérifier le code du pays, préfixe et numéro de téléphone.
En cliquant sur 'Envoyer', je confirme que j'ai lu le Politique de confidentialité et j'accepte que mes informations précédentes soient traitées pour répondre à ma demande.
Note : Vous pouvez révoquer votre consentement en envoyant un e-mail à privacy@homify.com

homify 360° : « Casas Mestre », l’enchantement de la pierre

Free-lancer journalist Free-lancer journalist
Loading admin actions …

Valle de Bravo est l’un des nombreux villages magiques qui composent le circuit touristique du patrimoine du Mexique. Outre sa beauté naturelle et sa topographie accidentée résultant de sa localisation dans la région du Río Balsas, Valle de Bravo est une charmante localité qui accueille les voyageurs locaux et internationaux les bras ouverts.

Valle de Bravo se caractérise en outre par une architecture influencée par le style colonial, mais également par des constructions très modernes, voire contemporaines. C’est particulièrement le cas de la « Casas Mestre », un complexe résidentiel réalisé par les professionnels de Dellekamp Arquitectos, sous la houlette de Derek Dellekamp.

L’idée : une maison en escaliers

Le projet est composé de trois maisons, trois résidences adossées les unes aux autres, orientées vers le sud, sur quatre niveaux, chacune pouvant accueillir de 4 à 6 habitants. En raison de la topographie du terrain à bâtir, qui se situe sur un versant abrupt, l’architecte a opté pour une construction en terrasses successives qui contribuent à minimiser l’excavation et à maximiser la vue sur le lac.

C’est pourquoi la Casas Mestre est aussi la Maisons en Escaliers : si un géant empruntait les terrasses comme des escaliers, il pourrait se déplacer d’une maison à l’autre !

L’influence : du classique au minimalisme

Ces villages à l’architecture coloniale attirent les voyageurs du monde entier pour leur ancienneté et leurs traditions. Aussi, quand il s’agit d’essayer de les combiner, de les associer, de les transposer vers la modernité, l’influence majeure vient de l’architecture minimaliste de Mies van der Rohe. Les principes du minimalisme permettent de faire se rejoindre des styles qui, dans notre imaginaire, seraient inconciliables. Il en résulte pourtant un design fluide et singulier.

Les escaliers-terrasses de la Casa Mestre sont véritablement des volumes géométriques disposés de telle sorte que chacun communique au minimum avec un autre, permettant la circulation entre niveaux à l’intérieur et à l’extérieur. Les grandes baies avec vue sur le lac permettent quant à elles la communication entre intérieur et extérieur.

A l’intérieur : les matériaux

Toujours sous l’influence de Mies van der Rohe, les larges fenêtres, donnant une impression d’infini, caractérisent cet espace. Celui-ci joue avec des demi-niveaux qui, tout en séparant les zones, affranchissent les habitants de cloisons hermétiques et permettent ainsi de profiter des volumes intérieurs. Cette utilisation des demi-niveaux, particulièrement réussie, est très inspirante !

Le détail

La magie de cette résidence, en dehors de sa conception spatiale, réside pour beaucoup dans le choix des matériaux. Ont été privilégies les ossatures de béton et les murs de briques enduites permettant l'expérimentation du minimalisme au maximum. Au sol, le pavement d’ardoise, que l’on associera au minimalisme, a l’impact paradoxal de nous faire plonger de nouveau dans l’époque coloniale en exaltant et sublimant les matériaux naturels.

Une préoccupation : l’environnement

Si ce projet n’avait que la beauté, alors il ne se distinguerait pas autant des autres. Mais ici, les professionnels de Dellekamp Arquitectos ont tenu à l’intégrer dans son environnement, à dialoguer avec lui, et ont opté pour une architecture durable de deux manières :

D’abord, ils ont conservé la grande majorité des arbres qui avaient pris racine sur ce terrain et ils en ont replanté d’autres pour remplacer ceux qui étaient en mauvaise santé et ceux qui ont dû malgré tout être enlevés pour permettre la construction.

Ensuite, tous les matériaux utilisés, y compris le magnifique sol d’ardoise, proviennent de la région.

La Casas Mestre bouscule ainsi aussi peu que possible l’environnement dans lequel elle a été conçue même si son style se démarque de l’architecture locale traditionnelle. Cette tension, l’architecte Derek Dellekamp, la résume ainsi : « nous pensons que l’architecture est une activité intellectuelle (qui) correspond à la tension entre la culture quotidienne et le lieu où sera réalisée la construction ».

Quand on observe cette réalisation, on ne peut que souhaiter plus de tension ! Non ?
Maison de Village : Maisons de style  par Lautrefabrique

Besoin d’aide pour votre projet de maison ? Contactez-nous !

Trouvez l’inspiration pour votre maison !