Interview avec Tiziano Codiferro : Quelles plantes choisir pour mon appartement?

Homify Rédaction Homify Rédaction
Loading admin actions …

Cet article est une traduction libre d'un interview réalisé par notre collège italien Eugenio Caterino avec un expert en aménagement paysager intérieur d'homify.it, Tiziano Codiferro. 

L'ajout de décorations dans une maison est important afin de créer un cadre chaleureux et confortable. Par ailleurs, si vous souhaitez compléter cette atmosphère intérieure, vous vous devez aussi d'utiliser des plantes et des fleurs, afin de concevoir un logement vivant, animé et coloré. L'hiver est à nos portes, mais cela ne signifie pas qu'il faut renoncer à avoir votre propre petit coin de verdure dans votre maison. Bien entendu, les plantes d'intérieur demandent un entretien régulier : certaines sont très fragiles, d'autres sont plus résistantes; certaines exigent un environnement spécifique, d'autres ont besoin seulement d'un peu d'attention quotidienne. 

Le principal problème auquel nous faisons face est que souvent nous ne pouvons pas faire la différence entre les multiples types de plantes et leurs caractéristiques spécifiques, ou pire, nous achetons des plantes sans savoir où les placer dans notre logement et sans connaître leurs besoins. Aujourd'hui, nous avons décidé de clarifier ce sujet grâce aux suggestions de Tiziano Codiferro, un jardinier de profession et un expert dans la conception et l'entretien de jardins, potagers et  espaces verts pour des espaces intérieurs tels que des maisons, des bureaux et des commerces. Voici donc le résultat de l'interview :

Eugenio Cariterino : Bonjour M. Codiferro. Quels sont les types de plantes d'intérieur que vous pouvez nous suggérer pour un appartement de taille moyenne? Il y a des types de plantes qui ne nécessitent pas beaucoup de lumière. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet?

Tiziano Codiferro : Dans un appartement de taille moyenne, qui a la luminosité et la température nécessaire, je verrais bien des plantes au feuillage vertical ou peu volumineux, car elles ont besoin d'espace d'un diamètre limité pour leur croissance. Pour n'en nommer que quelques-unes, il y a la Dionée attrape-mouche (Dionaea muscipula), toutes les sortes de Sansevieria ainsi que les fougères comme la Fougère de Boston (Nephrolepis) et la Phlebodium. Il y a aussi les Succulentes, le Palmier Areca et la Pachira aquatica, avec son beau tronc tressé.

Pour ceux qui n'ont pas de place sur le sol et sur des étagères, ou qui cherchent à concevoir un espace à l'ambiance verte et à l'impact spectaculaire, je suggère une paroi verticale – qui ne peut pas, par contre, être réalisée par soi-même et demande les connaissances d'un expert. Les Kentia, Caladium, Syngonium et surtout les Fittonia et les Aspidistra sont des plantes très résistantes, qui sont mieux adaptées que d'autres types à des conditions d'ensoleillement faible.


EC : Pour chaque pièce il y a une plante. Si vous aviez à nommer une seule plante pour chaque pièce de la maison, laquelle choisiriez-vous? Dans le salon, la cuisine, la salle de bain et la chambre à coucher.

TC : Comme pour tous les projets de jardinage, encore plus à l'intérieur, il faut avant tout répondre aux conditions d'ensoleillement et l'exposition lumineuse de l'environnement en question: si la plante ne reçoit pas la quantité de lumière qui lui est nécessaire pour vivre, elle va rapidement dépérir, jaunir et finalement perdre toutes ses feuilles. 

En principe, dans les salles de bains et les cuisines, qui sont des pièces plus intimes de la maison et légèrement humides - grâce à la présence de vapeur d'eau produite soit par le robinet et la cuisinière, dans la cuisine ou par la douce dans la salle de bain – je conseille des plantes pas trop volumineuses qui aiment les environnements chauds et humides comme la Maranta, une plante au feuillage persistant et coloré, ainsi que la Peperomia. Ces plantes aux comportements grimpants et rampants seront fièrement mises en valeur dans une corbeille suspendue ou sur une étagère.

Dans la chambre à coucher, les plantes doivent être utilisées avec parcimonie : ne choisissez que celles qui produisent de l'oxygène la nuit au lieu du dioxyde de carbone. Je propose encore une fois la Sansevieria ou l'Aloe Vera, une plante aux multiples qualités.

Pour le salon, si les conditions spatiales le permettent, vous pouvez vous orienter vers des plantes plus volumineuses et avec un tronc. J'opterais pour toutes les sortes de FicusLyrata ou Benjamina. Dans le salon de ma propre maison, il y a un coin coloré qui est un vrai régal pour les yeux: un support de plantes près de la fenêtre dédié à ma collection de fleurs de Orchidea Phalaenopsi.

EC : Que pouvons-nous faire pour que nos plantes restent en vie le plus longtemps possible? Les engrais sont-ils toujours nécessaires?

TC : Comme pour les hommes et les animaux, les plantes n'aiment pas les courants d'air et les changements brusques de température. Évitez alors de les placer à proximité des appareils de chauffage. Vous pouvez les placer à proximité d'une source de lumière naturelle, comme celle une fenêtre, peut-être face à l'est, en prenant soin de les soustraire à l'action directe de la lumière du soleil à l'aide d'un filtre lumineux.

Conformément à vos besoins de chauffage, ne gardez pas le thermostat de la maison trop élevé. Non seulement cela pourrait assécher excessivement l'air pour votre propre confort, mais aussi les plantes d'intérieur sont généralement d'origine tropicale et tolèrent bien une gamme de températures allant de 15 à 25 ° C. Il est cependant recommandé de choisir les températures plus basses que celles plus élevées!

En hiver, il est important de traiter l'air trop sec dans nos maisons en pulvérisant d'une eau brumisée le feuillage des espèces qui le permettent (ce n'est pas toutes les plantes en pots qui acceptent ce traitement) ou en préparant des soucoupes de boules argile expansé, qui absorbent l'excès d'eau de l'arrosage et le libèrent lentement par évaporation, ce qui améliore le microclimat dans le pot de la plante.

Arrosez votre plante avec parcimonie mais régulièrement, quand vous sentez que le sol dans le pot s'assèche, et toujours avec de l'eau non calcaire, en prenant soin de décanter correctement l'eau du robinet. Prenez soin de bien nettoyer la surface des feuilles de la poussière qui s'y dépose afin d'améliorer sa physiologie et  son absorption de lumière.

Pour les plantes d'intérieur, il  est également important de donner un peu d'engrais à la fin de hiver, mais n'en faites pas trop: vous pourriez créer un excès de minéraux, entraînant des effets comme le jaunissement ou la perte de feuillage.

Le rempotage doit absolument être fait avant que les racines deviennent trop grandes pour leur pot : il faut donc respecter les délais pour les différentes plantes. En été, si vous avez de la place, vous pouvez transférer vos chéries à l'extérieur dans un endroit abrité dans le jardin ou sur votre terrasse.

EC : Lorsqu'on achète une nouvelle plante, devrait-on immédiatement la rempoter? Avez-vous des suggestions sur la façon de le faire sans nuire à la plante elle-même?

TC : Non, il est bon de laisser la plante achetée s'acclimater sans la rempoter immédiatement, à moins qu'elle ne soit dans le même contenant depuis déjà trop longtemps ou qu'elle soit vendue dans un pot de très mauvaise qualité, nous obligeant à la transplanter.

EC : Certains matériaux de pots sont-ils préférables à d'autres?

TC : Personnellement, pour les plantes d'intérieur, je préfère les pots en terre cuite traditionnelle, et pas seulement pour des raisons esthétiques: il s'agit d'un matériau poreux, qui respire et qui conserve l'humidité du sol, ce nous permet d'arroser la plante moins souvent. Il a aussi l'avantage de ne pas favoriser la moisissure, comme cela arrive avec de nombreux pots en plastique.

EC : Quelles sont les plantes les plus importantes du point de vue de l'oxygénation?

TC : Le Palmier Areca (Dypsis lutescens) est l'une des plantes d'intérieur les plus populaires pour la purification de l'air, car elle absorbe dans l'atmosphère les éléments nocifs tout en libérant de l'oxygène. Cependant, le Ficus Benjamin et l'Aloe Vera peuvent très bien remplir cette fonction.

EC : Il existe plusieurs théories sur les plantes dans un bureau. Ont-elles vraiment une certaine influence sur l'environnement? Pouvez-vous démystifier certains mythes?

TC : Dans un bureau, vous passez la plupart de la journée assis devant un ordinateur et il est facile d'être fermé et d'avoir peu d'échanges d'air, qui est contaminé par la présence de petites quantités de composés organiques volatils (COV) qui sont toxiques pour la santé humaine (émanant des colles d'ameublement, des détergents et des peintures), tels que le formaldéhyde, le toluène, le xylène et le benzène, mais aussi le monoxyde de carbone simple. Les plantes peuvent nous venir en aide, agissant comme un véritable filtre de purification pour une meilleure qualité de l'air. Par contre, un sujet un peu plus débattu concerne leur effet bénéfique contre la pollution électromagnétique, comme dans le cas des Tillandsias.

Voilà qui conclut cet interview concernant les plantes d'intérieur, leur entretien et leurs impacts bénéfiques. Si vous souhaitez découvrir plus à propos des plantes dans le design d'intérieur, nous vous conseillons cet article qui s'intéresse aux plantes d'intérieur. Aussi, si vous aimez ce genre d'article, de type interview, faites-nous le savoir dans les commentaires ci-dessous et nous tenterons d’organiser d'autres rencontres avec des professionnels du design, de l'aménagement et de l'architecture.

Quelle est votre plante d'intérieur favorite?
Maison de Village : Maisons de style de style Moderne par Lautrefabrique

Besoin d’aide pour votre projet de maison ? Contactez-nous !

Trouvez l’inspiration pour votre maison !