Fenêtres: images, idées et décoration

  1. Besoin d'aide pour votre projet ?
    Besoin d'aide pour votre projet ?
  2. Besoin d'aide pour votre projet ?
    Besoin d'aide pour votre projet ?

En architecture et construction, une fenêtre est une baie, une ouverture dans un mur ou un pan incliné de toiture, avec ou sans vitres. Sa différence avec la porte réside dans le fait qu'elle ne descend pas jusqu'au sol mais jusqu'à l'allège. Dans le langage familier le mot fenêtre désigne de façon générique les diverses menuiseries permettant de fermer la baie, le châssis de fenêtre.

1. Comment choisir le matériau adéquat pour votre fenêtre

Si votre habitation n'est pas particulièrement exposée aux intempéries ou au bruit, chacune des 4 solutions aura une performance suffisante : la performance ne devient plus un critère de choix. Restent donc les critères suivants : l'esthétique et le prix, et l'entretien et la protection de l'environnement. Si votre habitation est exposée au bruit, ou au vent, pluie, froid,  sel (bord de mer), alors l'esthétisme devient un critère secondaire ; le critère numéro 1 étant la performance. Choisissez la meilleure performance en fonction de votre budget.

2. Prix d’une fenêtre neuve

Le prix d’une fenêtre neuve varie en fonction du matériau utilisé (PVC, Bois, Alu), et des dimensions. Les prix indicatifs suivants sont donnés pour des fenêtres à deux vantaux, aux dimensions standards (115/125/135 x 100 cm ou 125/135 x 120 cm) et au vitrage.

Prix d’une fenêtre en bois (pin) : comptez entre 165€ TTC en moyenne pour la plus petite dimension à 700€ TTC en moyenne pour la plus grande. Le prix de la pose d’une fenêtre en bois (dimension 115 × 100 cm) est d’environ 510€ TTC. Ce prix passe à 540 euros TTC pour la pose d’une fenêtre 125 × 100 cm et à 563€ TTC, pour la pose d’une fenêtre 135 × 120 cm. Pour une fenêtre en chêne, l’essence la plus chère, le prix est bien plus conséquent (environ 30 % plus élevé). Mais la durée de vie de ce bois dépasse les 35 ans !

Prix d’une fenêtre en PVC : comptez entre 125€ TTC en moyenne pour la plus petite dimension à 600€ TTC en moyenne pour la plus grande. Le prix de la pose d’une fenêtre en PVC est en moyenne de 490€ TTC (dimension : 115 × 100 cm). Pour une dimension de 125 × 100 cm, la moyenne est de 500€ TTC. Et pour une dimension de 135 × 120 cm, la pose d’une fenêtre en PVC reviendra en moyenne 515€ TTC. Ces dimensions sont des dimensions standard, qui concernent la grande majorité des logements français. Pour du PVC coloré, il faudra débourser à peu près 25% de plus.

Prix d’une fenêtre en BOIS/ALU compter entre 500€ TTC en moyenne pour la plus petite dimension à 1 100€ TTC en moyenne pour la plus grande. Comptez 930€ TTC pour faire poser une fenêtre bois-alu de dimensions 115 x 100 cm, 950€ TTC pour une dimension 135 × 100 cm et 1 050€ TTC pour une dimension 135 × 120 cm.

Prix d’ une fenêtre en ALU compter entre 350€ TTC en moyenne pour la plus petite dimension à 800€ TTC en moyenne pour la plus grande. Le prix de la pose d’une fenêtre en alu s’élève entre 425€ TTC (dimensions : 115 x 100 cm) et 504€ TTC (135 x 120 cm). Pour une fenêtre en alu de dimension 135 x 100 cm, le prix moyen constaté est de 487€ TTC.

Dans tous les cas, comparer les devis de pose de fenêtre proposés par les menuisiers permet de faire baisser la facture. Si celui-ci assure à la fois la fourniture et la pose de la fenêtre, la TVA applicable pour des travaux de rénovation est le taux intermédiaire de 10%, voire 5,5%, si ces travaux améliorent le bilan énergétique du logement. Si vous achetez vous-même vos fenêtres, le taux de TVA passe au taux standard soit 20%.

3. Les 5 principaux types de double vitrage

Double-vitrage dit standard : réduit d’environ 40% les pertes de chaleur / vitrage simple, il se compose de  verres de 4mm avec un espace dans lequel s’intercale une lame d’air de 12 ou 16 mm (4/12/4 ou 4/16/4), il vous en coûtera en moyenne 150€ le m².

Double-vitrage à faible émission : réduit d’environ 35% les déperditions de chaleur / double vitrage standard il est composé de verre à couches (4/16/4), il vous en coûtera +/-  10% / vitrage simple.

Double-vitrage à faible émission avec renforcement par gaz argon : réduit d’environ 10% supplémentaire / vitrage faiblement émissif, comme ci-dessus mais l’air est remplacé par du gaz argon, il vous en coûtera  en moyenne 230 € le m²

Vitre chauffante : Spécialement conçu pour les zones froides ce vitrage est équipé d’une couche translucide qui renvoie de la chaleur par rayonnement, relié au secteur la température de la vitre intérieur atteint jusqu’à plus de 30 degrés. Bien que très onéreuses à l’achat le prix comprend le vitrage et le chauffage.

Vitrage anti-réflection : pour les baies vitrées de grande taille et orientées plein sud c’est le produit idéal, le vitrage est traité pour atténuer les effets de la chaleur, ce produit reste assez cher.

4. Les différents types d’ouverture fenêtres

Fenêtre à la française à un battant ou deux battants : classique. C'est le grand classique en France, l'ouverture se fait vers l'intérieur selon un axe vertical.

Fenêtre oscillo-battante : pratique et sécurité. La fenêtre s'ouvre « normalement » comme une fenêtre à battant, en soufflet sur un axe horizontal (fenêtre entrebâillée sur sa partie haute), ou bien sur un axe vertical. Un système pratique et apportant une grande sécurité pour les familles avec jeunes enfants : permet d'aérer sans laisser une grande ouverture.

Fenêtre à soufflet : sécurité. L'ouverture se fait vers l'intérieur sur un axe horizontal, ce qui permet d'entre-bâiller la fenêtre sur sa partie haute. À la différence de la fenêtre oscillo-battante, la fenêtre à soufflet ne peut pas s'ouvrir en grand. À privilégier si vous n'avez pas l'espace pour une ouverture totale « à la française », sinon préférez une oscillo-battante.

Fenêtre coulissante : pour les baies vitrées ou la cuisine. La fenêtre s'ouvre par glissement d'un vantail sur un autre. Très pratique dans certains cas, elle présente tout de même deux défauts : un système résistant moins bien au vent, et pouvant laisser passer de l'air si la qualité ou l'installation font défaut, et elle est moins pratique d'entretien.

Fenêtre à galandage : gain de place. La partie coulissante de la fenêtre ou de la baie vitrée rentre dans le mur et disparaît totalement ! Idéal pour les baies vitrées coulissantes, elle permet de gagner de la place si vous avez peu d'espace en terrasse.

Fenêtre basculante : entame la surface habitable. La fenêtre s'ouvre en haut vers l'intérieur, en bas vers l'extérieur, elle est appréciée dans certains pays du nord de l'Europe. En France, la fenêtre basculante est surtout utilisée pour les fenêtres de toit ou sur les façades dans le cas de très larges fenêtres, ce qui facilite l'entretien. C’est une bonne solution pour aérer une pièce : l'ouverture supérieure rejette l'air chaud, l'ouverture inférieure fait entrer l'air frais.

Fenêtre à l'anglaise : c’est comme une fenêtre classique française, sauf que l'ouverture ne se fait pas à l'intérieur, mais à l'extérieur. Par définition, elle ne prend pas de place à l'intérieur de la pièce. Pas idéale en cas d'exposition au vent, faites attention à ne pas vous pencher pour fermer la fenêtre.

Fenêtre à l'italienne : la fenêtre s'ouvre vers l'extérieur sur un axe horizontal à partir de la traverse haute.

Fenêtre à guillotine : la fenêtre à guillotine s'ouvre et se ferme par glissement vertical d'une partie de la fenêtre (de haut en bas).

Combinaison d'ouvertures : il est possible de composer des ensembles de fenêtres associant différents types d'ouverture et de fermeture. Il est conseillé d’utiliser la fenêtre fixe (qui ne s’ouvre pas) pour les endroits inaccessibles plus économique que les modèles ouvrant elle laisse passer la lumière.